Consulat de Picardie : Rassemblement des Confréries – Pierrefonds – 27 avril 2013

 


 

 

 

 

A l’initiative de Maryse ANDRIEUX et de son Consulat de Picardie, la 3ème rencontre des confréries a eu lieu le samedi 27 avril au Domaine des Thermes de Pierrefonds. A cette occasion des représentants de six confréries s’étaient donnés rendez-vous  dès 9h00 pour échanger et deviser de manière fort sympathique autour d’un agréable buffet organisé par le maître des lieux : Charles Richard DELSAUX.

Il y avait là des membres des confréries de :

-la Mirabelle de Lorraine

-Les mangeurs de Pâté de Lapin en morceaux de Achicourt

-L’Andouillette de Cambrai

-Le Cèpe de la Pointe du Haut Médoc

-La Pomme d’amour de Vitry en Artois

-L’Ordre des Canardiers.

Peu avant le déjeuner Maryse Andrieux remercia les membres des confréries et remit à l’un de leurs représentants  un cadeau de bienvenue sous la forme d’un verre gravé aux « couleurs » de l’Ordre des Canardiers.

Tandis que Charles Richard Delsaux , Maître Canardier se préparait pour réaliser devant l’assemblée la recette du Caneton à la Rouennaise, Maryse Andrieux procéda avec le concours  de Jean-Louis Guibey, membre du Conseil de l’Ordre, à l’intronisation de deux personnalités :Mme Micheline Buchard et Mr Jean Marie Delsaux.

Un public nombreux assistait ensuite à la démonstration de la recette commentée avec brio et humour par Maryse Andrieux, et tous se sont retrouvés dans la grande salle du Domaine pour un déjeuner haut en couleur et en saveurs.

Le déjeuner était composé, notamment, d’un buffet  bien garni de produits frais tandis que le Canard à la Presse délicieusement préparé était servi « à la place ».

Pendant le déjeuner les danseurs pouvaient donner libre cours à leur passion et, après les desserts, la salle prit des allures de thé dansant grâce aux animateurs musiciens- chanteurs.

Ce fut alors un bien étrange ballet avec d’un côté les danseurs sur la piste et de l’autre côté  les convives tournoyant amusés autour des tables avant de regagner leur place après avoir récupéré les lots d’une loterie richement dotée.

Au dehors, le ciel picard était capricieux et dans la salle le temps des horloges poursuivait sa course folle dans une joyeuse ambiance.

Quand on précise qu’à divers moments de la journée des airs de trompes et de cors de  chasses interprétés par les sonneurs de Rallye Toujours ajoutaient quelque noblesse à cette rencontre qui n’en manquait pas, l’on peut dire  sans coup férir que  cette 3ème édition organisée par le Consulat de Picardie fut une belle réussite.

Le Conseil de l’Ordre était représenté par Jean-Louis Guibey et son épouse Nicole.

Jean Louis GUIBEY