Visite à nos amis canadiens

 

 

 

 

En ce 21 octobre 2011, ce sont 8 membres de l’Ordre des Canardiers, qui se sont retrouvés à Roissy pour s’envoler vers Montréal. L’objectif de cette mission était d’apporter notre soutien au Consulat des Canardiers du Canada et à son Consul, André CHERRIER, Maître Canardier-Eleveur ainsi qu’à son épouse Diane COUET, Secrétaire Consulaire. 

 

 

 

Trois rendez-vous Canardiers ont ponctué ce voyage. Le mardi 25 octobre, un diner a été organisé    au restaurant « Le Saint Amour », situé dans la ville de Québec. A cette occasion, Jean-Luc BOULAY, Chef-Propriétaire et Benoit LAROCHELLE, Chef de cuisine, ont reçu les insignes de Maitres Canardiers. Quelque temps auparavant, ils avaient été formés à l’art du « Caneton à la presse » par André CHERRIER. Une ancienne presse a été restaurée, permettant à cette grande maison,  reconnue comme meilleur restaurant de la ville de Québec, de proposer notre recette rouennaise. Après les intronisations et l’apéritif accompagné de canapés, nous avons pu déguster :

-  Duo de mises en bouche, composé d’un tartare de canard à la moutarde au moût de raisin et d’une verrine de courgette au vin blanc, gésier de canard et salpicons de légumes d’automne. Chaque plat était accompagné d’un verre de vin et pour cette mise en bouche, il s’agissait d’un Touraine 2009, Le Vilain P’tit Rouge de Vincent Ricard.

- Canard confit et foie gras, caramel aux épices, noix de pins, pomme et pain brioché, accompagné d’un Coteau du Layon 1989, Domaine de la Bergerie

-  Courge Butternut en crémeuse, chiffonnade de canard fumé aux champignons biologiques, réduction d’un vieux balsamique, sabayon à la truffe, accompagné d’un vin de table de France, Mauzac, Cuvée Baptiste, Le Clos Siguier.

-  Canard à la presse avec pressé de pomme de terre au romarin, haricot charnu au bacon de sanglier, sauce bordelaise au foie gras. Le vin d’accompagnement était un Cahors 2008, La Fage, Cosse-Maisonneuve

-    Gourmandises chocolatées du chef pâtissier accompagnées d’un Banyuls hors d’âge, Domaine de Valcros

 

Ce diner nous a permis d’apprécier la qualité des prestations tant en cuisine, qu’en service en salle. Le saint Amour a décroché de titre de Restaurant de l’Année 2011 du guide gastronomique Debeur et Jean-Luc BOULAY a reçu le Prix du Gouverneur Général pour les Arts de la Table.


 

De retour à Montréal, le Consul André CHERRIER nous avait conviés le jeudi 27 octobre à un diner au Club Saint James. Ce club très select situé au centre de la ville, fondé en 1857 et est le plus vieux club privé de Montréal.



Leur chef de cuisine, Sébastien GADEAU est Maître Canardier et le club dispose d’une presse à canard. A l’apéritif nous fut servi un Champagne Panier Brut Rosé, puis le repas se composa de :


 

 

 

-   Duo de foie gras de canard, l’un en pressé au Brandy et chutney de poire, toast pain d’épice et l’autre en tempura, aigre-douce au cidre de pomme et glace de viande

-    Velouté de courge Butternut et pomme de terre bleue

-    Magret de canard sur galette pommetière aux truffes, cuisse braisée en cannelloni, bouquetière de légumes d’antan

-    Pointe de brie de Meaux et pain aux noix, salade parisienne et chavignol tiède

-    Duo chocolaté avec fondant au piment d’Espelette et tartelette chocolat pacane

 

 

 

 

 

Pour accompagner ce diner, nous pûmes déguster quatre vins : Croze Hermitage 2008 -  Etienne Guigal,  Madiran 2003, Château Peyros, Château de la Grave 2006 et Pineau des Charentes Château Beaulon 10 ans, Vieille vigne réserve.

Un excellent dîner au cours duquel nous avons pu échanger avec des membres du Consulat des Canardiers au Canada.

 

 

 

 

 

Pour clore notre périple canadien, nous avons déjeuné puis visité l’Institut du Tourisme et de l’Hôtellerie du Québec (ITHQ), le vendredi 28 octobre. Situé dans Montréal, cette école forme chaque année ses étudiants à l’art de la restauration et de l’hôtellerie haut de gamme.  Accompagnés de Aloïs FÜRER enseignant et d’une étudiante, nous avons pu découvrir l’hôtel d’application (4*), le restaurant d’application ainsi que les différents équipements d’enseignements : amphis équipés d’un poste de cuisine, salles de cours et d’apprentissage dont celles de la pâtisserie et de la boulangerie.


 

Au final, ce voyage fut très enrichissant pour tous ; nos amis canadiens se sont vus soutenus dans leur travail de développement du Consulat des Canardiers avec l’intronisation de deux nouveaux Maitres Canardiers. Quant aux Canardiers rouennais, ils ont pu ainsi mieux connaître des Canardiers du Canada ainsi que découvrir les villes de Montréal et de Québec.  Chacun d’entre nous gardera en mémoire l‘accueil de Diane COUET  et André CHERRIER lors d’un dîner amical à la Galerie Champêtre, table gourmande qu’ils exploitent à Prévost, au nord de Montréal. Cela nous a donné l’occasion de visiter la station de sport d’hiver de Mont-Tremblant, située dans les Laurentides et de passer devant le « Cheval de Jade », restaurant d’Olivier TALI, Vice Consul des Canardiers au Canada et de son épouse Frédérique PIRONNEAU.  Nous n’avons pu les rencontrer, notre voyage ayant eu lieu en inter-saison avec une station vivant au ralenti.

 

 

PTh


Soirée au restaurant « Le Saint Amour » 

 

 

 

Soirée au Club Saint James 

 

 

 

Visite de l’Institut du Tourisme et de l’Hôtellerie du Québec